Art@Site www.artatsite.com Michel	Corajoud	Miroir d'Eau, Water Mirror	Bordeau
Artist:

Michel Corajoud

Title:

Miroir d'Eau, Water Mirror

Year:
2008
Adress:
Place de la Bourse, Bordeaux
Website:
www.jmlwaterfeaturedesign.com:
Le miroir d'eau is a part of the layout developed by Michel Corajoud and Pierre Gangnet for the revitalization of Bordeaux urban waterfront. Inspired by the natural phenomenon of floodwater that habitually seeps into Saint Mark's square in Venice, the water feature mimics nature, covering the square with a thin layer of water. It is an invitation to kick-off your shoes and literally 'walk on the water.

www.bordeaux-tourism.co.uk:
Located across from Place de la Bourse, between Quai de la Douane and Quai Louis XVIII, this spectacular pool, designed by landscape artist Michel Corajoud, alternates a mirror effect and artificial misting in an extraordinary way.
The rhythmic changes in 2 cm of water on a gigantic slab of granite make this location truly magical. Children adore playing here and it is a meeting place for lovers as well as people who enjoy putting their feet into the cool water in summer!
Located between the Garonne and beautiful 18th century façades, the Mirroir d'Eau is the most-photographed site in Bordeaux and is listed as a contemporary World Heritage Site by Unesco. You can immortalise the pool too, and send the photos to your friends around the world.

www.wikipedia.org:
Michel Corajoud suit d'abord une formation à l'école nationale supérieure des arts décoratifs. Il commence sa carrière en travaillant chez Bernard Rousseau, ancien collaborateur de Le Corbusier.
Paysagiste diplômé par le Ministère de l'Agriculture, il travaille d'abord en collaboration avec Jacques Simon de 1964 à 1966, puis, de 1966 à 1975, en association avec l'Atelier d'urbanisme et d'architecture (AUA) où il forme, avec Henri Ciriani et Borja Huidobro, une équipe de paysagistes urbains.
Depuis 1975 Michel Corajoud est associé à Claire Corajoud son épouse, paysagiste comme lui, diplômée de l'école nationale supérieure d'horticulture.
Considéré comme l'un des fondateurs du renouveau du métier du paysage, Michel Corajoud s'est affirmé très tôt contre la tendance de ses aînés paysagistes comme il l'explique lui-même :
'Jusqu'au début des années 70, les paysagistes français étaient formés dans une filière de l'école d'horticulture et, de ce fait, leurs savoirs sur la ville et l'architecture étaient négligés. C'est l'idée de "nature" qui, le plus souvent, présidait à leur travail sur les espaces urbains. J'ai alors affirmé l'idée que le travail des paysagistes sur l'espace interstitiel des villes devait, au contraire, être une forme introductive de l'architecture, qu'il y avait une continuité d'intentions nécessaire entre les bâtiments et les espaces extérieurs qu'ils déterminent.'
Il a formulé dans '9 conduites pour le projet' son approche d'un projet paysager.
Le paysagiste Michel Corajoud a reçu le Grand Prix de l'urbanisme, décerné par le ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, le 2 décembre 2003, une distinction qui montre que la démarche paysagère imprègne désormais fortement le débat sur la fabrication de la ville.